Assemblage du médaillon

Médaillon en céramique sigillée dont le processus de fabrication des premiers siècles est resté inchangé. Méthodologie ancestrale et fabrication naturelle.

Prix minimum d’achat : 30€ (médaillon vendu obligatoirement avec un cœur et  une huile essentielle). Livraison gratuite dans le monde (n° suivi en France uniquement).

Médaillon & utilisation (24€) * 

Choix entre un pendentif cordelette marron réglable avec connecteur en argent sterling 925 ou bien un porte-clés en acier inoxydable. Voir photos ci-contre.

Couleur du coeur * 

Cœur aimanté en pierre de lave naturelle pour diffusion d’huile essentielle.

Huile essentielle * 

Huile essentielle Certifiée BIO par Ecocert (FR-BIO-01) et garantie 100% pure, naturelle et intégrale. Flacon de 5mL.

Type de membre * 

En vous procurant un médaillon sur le site internet EDBE.fr vous vous acquittez des droits d’entrées à l’association EDBE dont vous serez automatiquement membre à vie. Vous pourrez bien entendu à tout moment choisir de quitter l’association par simple demande. Nous proposons deux types de membres : Membre d’honneur (par défaut) ou Membre bienfaiteur. La seule différence se trouve dans le fait que le membre bienfaiteur sera rétribué de l’ensemble des cœurs proposés ici même soit 9 mais aussi des huiles essentielles soit 3. Pour les membres bienfaiteurs, merci tout de même de sélectionner une couleur du cœur, ainsi qu’une huile essentielle.

Soutien à l’association

Entrez ci-dessous le montant complémentaire en € que vous souhaitez nous transmettre pour nous soutenir (pas obligatoire) :

Description

Le pendentif, aussi bien porté par les femmes que par les hommes, tire son nom du latin pendēre qui signifie « être suspendu ». Il semblerait que l’homme ait choisi d’en faire un ornement dès les temps préhistoriques, puisque nous retrouvons l’emploi du pendentif à partir du Néolithique, nous ramenant quelque 10.000 ans en arrière. A cette époque, les hommes fabriquaient des pendentifs à partir de matériaux naturels tels que l’os, les canines animales ou encore les coquillages. Bien souvent, ils se contentaient de percer un trou dans ces objets afin d’y faire passer des fibres végétales tenant lieu de chaîne (faute de savoir travailler le métal) pour pouvoir les porter suspendus à leur cou. Mais quel usage faisaient-ils exactement de ces pendentifs ? Les portaient-ils à titre purement décoratif, ou leur accordaient-ils quelque pouvoir magique, les considérant alors comme des amulettes censées les préserver de divers maux ? Avec les débuts de la métallurgie, le pendentif évolua pour devenir plus sophistiqué et, parfois, plus imposant. Ainsi, dans l’antiquité, les Égyptiens fabriquaient des pendentifs en or relativement volumineux, et quelquefois ornementés de pierres précieuses, qui étaient connus sous le nom de « pectoraux » et qui, de fait, venaient couvrir une partie de la poitrine.

Une des variantes du pendentif n’est autre que la médaille, dont le nom, provenant du latin medalia, servait à désigner un demi-denier et avait donc une connotation d’ordre monétaire. La première médaille connue est celle que le grand prêtre Jonathan aurait reçue d’Alexandre le Grand, en récompense d’avoir accepté l’incorporation d’Hébreux dans l’armée du roi de Macédoine. Mais qu’il s’agisse du pendentif ou de la médaille, les hommes leur trouvèrent une utilisation qui dépasse de beaucoup le côté simplement ornemental. Comme il a été évoqué plus haut, le pendentif, surtout s’il contient des reliques, peut servir d’amulette, c’est-à-dire d’objet protégeant des maladies ou des maléfices. Les amulettes étaient très en vogue chez les païens et, plus particulièrement, dans la Rome antique. De l’amulette, ou du talisman, nous en venons tout naturellement à la médaille religieuse qui apparut presque en même temps que la christianisation, les plus vieilles médailles religieuses remontant au IIème siècle. Ces médailles servaient à rappeler un événement d’importance ou à témoigner de sa foi. Aujourd’hui, beaucoup de ces médailles représentent la Vierge, un saint (ou sainte), voire un archange, et il est nul doute que ceux qui portent une telle médaille voient en elle un aspect protecteur…

Informations complémentaires

Poids 0.1 kg
Dimensions 4 × 0.5 × 4 cm

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Assemblage du médaillon”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *